Hier, la fédération internationale de judo (FIJ) a dévoilé le palmarès de ses récompenses pour la saison 2019-2020.

Judokate de l’année : Daria BILODID (Ukraine)

Judoka de l’année : Lukhumi CHKHVIMIANI (Géorgie)

Meilleur entraineur/responsable national : Kosei INOUE (Japon)

Ippon de l’année : Sagi MUKI (Israël)

Meilleur Espoir : Tato GRIGALASHVILI (Géorgie)

Héros de la communauté Judo : Paula PARETO (Argentine) pour son rôle sur et en dehors du tatami. L’Argentine, championne olympique à Rio en -48kg, docteur en médecine est en première ligne face à la pandémie de Covid-19.

Projet Judo pour les enfants : Flavio CANTO (Brésil) avec L’Institut Reaçao.

Meilleur projet d’une fédération nationale : Fédération allemande de Judo (pour ses projets ambitieux d’inclusion de populations handicapées.

Meilleur projet “Judo pour la Paix” : le programme ” Judo pour Fred” initié par la fédération norvégienne en Afghanistan.