Le 22 novembre prochain aura lieu l’élection du président de la FFJudo pour l’olympiade 2020-2024. Un scrutin qui comptera deux listes concurrentes : celle de l’actuel président, Jean-Luc Rougé, et celle de Stéphane Nomis. Un évènement qui désignera le nouveau “patron” du judo français jusqu’aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris. Mais quelles sont les règles électorales qui régissent le scrutin ? Parfois considéré (à tort ?) comme nébuleux et complexe, L’Esprit du Judo vous éclaire sur le processus conduisant à l’élection du président de la fédération.

Le grand principe de cette élection tient dans le vote de ceux que l’on appelle les délégués nationaux. Ce sont eux qui désignent, par leur vote à bulletin secret, le futur président.

Comment sont-ils choisis ? L’article 6a du règlement intérieur de la FFJDA nous donne la réponse. Ce dernier fixe les conditions d’éligibilité des candidats au poste de délégué national et leur mode d’élection.

6a) Les délégués nationaux
Les représentants des clubs réunis en assemblée générale de leur organisme de proximité élisent sur une liste de candidats, constituée à partir d’un appel à candidature fait dans les mêmes conditions que les élections des dirigeants, les délégués nationaux. Ils doivent être titulaires de la ceinture noire, et justifier soit de l’expérience d’au moins une olympiade accomplie comme membre d’un bureau d’OTD, délégué régional ou responsable d’une commission, soit de la fonction de dirigeant d’un OTD en cours (membre du comité directeur).

Ces délégués nationaux sont donc élus par les représentants des clubs (directeur technique et président) au niveau de chaque département.

Quel nombre de délégués nationaux par département ? Il est fonction du nombre de clubs par départements, comme stipulé dans l’article 15 des statuts de la FFJDA : 
Le nombre de délégués nationaux désignés par les assemblées générales des organismes de proximité est fixé en fonction du nombre de clubs affiliés enregistrés dans leur ressort territorial au titre de l’année sportive précédant l’assemblée générale fédérale arrêté au 31 août de la saison précédente soit :
– 2 délégués par organisme territorial de proximité composé de 1 à 49 clubs affiliés
– 3 délégués par organisme territorial de proximité composé de 50 à 99 clubs affiliés
– 4 délégués par organisme territorial de proximité composé de 100 clubs affiliés et plus

Il faut savoir que les présidents de chaque comité départemental soit délégué national de droit. Ils sont comptabilisés dans les 2,3 ou 4 délégués nationaux.

Quelles règles concernant les listes et le mode de scrutin lors de l’assemblée fédérale élective ?
Il faut pour cela retourner au règlement intérieur de la FFJDA et particulièrement à son article 7.

“Le comité directeur comprend 20 membres élus sur listes bloquées complètes. Le panachage est interdit. Les listes candidates indiquent les fonctions des trois premiers de la liste qui sont candidats, dans l’ordre, aux postes de président, de vice-président secrétaire général et de vice-président trésorier général. Ces listes doivent comporter 40% de candidates féminines conformément aux dispositions légales et un candidat médecin titulaire du CES de la capacité ou du DESC de médecine et biologie du sport. Nul ne peut être membre de plus d’une liste candidate. La liste ayant obtenu au premier tour la majorité absolue des suffrages valablement exprimés est déclarée élue. A défaut il est procédé à un second tour entre les deux listes arrivées en tête. La liste obtenant la majorité relative des suffrages valablement exprimés est déclarée élue.”