Sa disparition, lundi, a fait la Une des journaux. Jean-Pierre Bacri, 69 ans, l’un des acteurs, scénaristes et dramaturges les plus appréciés du public français s’est donc éteint des suites d’une longue maladie. Né en Algérie en 1951, il arrive à Cannes en 1962 où il pratiquera… le judo au sein du JC Cannes, dirigé alors par Roméo Degioannini. Formé au sein de ce club, Alain Bini, 7e dan, ancien arbitre mondial et professeur au JC Cagnes sur mer (Alpes maritimes) se souvient avoir croisé plusieurs fois sur le tatami le futur acteur d’Un air de famille ou du Goût des autres. “C’était en 1965-1966. Jean-Pierre Bacri était ceinture bleue. Il avait onze ans de moins que moi et était l’un des élèves du cours des enfants-ados sur lequel je venais parfois donner un coup de main à mon professeur. On se connaissait “comme ça” mais je me souviens très bien de lui sur notre tatami de 45m2 !” Une cité cannoise que Jean-Pierre Bacri quittera en 1976 pour Paris, souhaitant travailler dans la publicité.

Crédit photo : LP/Fred Dugit